Quoi de neuf pour les cicatrices post-chirurgicales ?

Depuis quelque temps nous disposons d’un nouveau dispositif médical, le laser UrgoTouch® , destine à améliorer l’aspect des cicatrices post-intervention.

Le Dr Guzman est ravi de compter avec cette technologie pour augmenter les chances d’avoir une belle cicatrice après une intervention en chirurgie plastique, soit en esthétique ou soit en chirurgie réparatrice.

Cicatrices chirurgicales – Augmentation mammaire

Les cicatrices sont placées dans le sillon du sein, autour de l’aréole ou sous le bras.

Les cicatrices dues à la chirurgie mammaire - Dr Guzman, ParisLe processus cicatriciel débute à partir de la fermeture de l’incision chirurgicale.

Une belle technique de fermeture par le Dr Guzman assure une cicatrice de bonne qualité, bien que la cicatrice soit discrète et esthétique, le résultat cicatriciel est imprévisible et aléatoire, il dépend de chaque individu.

Ce sont les caractéristiques biologiques de chacun qui vont déterminer la future cicatrice.

La cicatrice va évoluer dans le temps, les trois premiers mois sont très importants, car le processus de cicatrisation est très actif, la cicatrice est rouge, dure, surélevée, mais surtout, très sensible au soleil, raison pour laquelle les trois premiers mois voire les six premiers mois, elle doit être protégée des dangereux rayons UV qui risquent de la pigmenter.

Après 6 mois, la cicatrice commence à s’estomper, pour devenir presque imperceptible au niveau des plis anatomiques.

La cicatrice devient mûre entre 12 et 18 mois, raison pour laquelle des soins et massages adaptés seront conseillés par le Dr Guzman pour améliorer l’aspect des cicatrices.

Laser Urgo Touch à Paris - Dr GuzmanIl faut savoir qu’il est possible d’influencer le résultat cicatriciel, la cicatrice discrète certes, peut être encore améliorée par la technologie laser UrgoTouch®, la cicatrice ne peut pas disparaître totalement.

Le traitement de la cicatrice avec le laser UrgoTouch® se réalise au bloc opératoire à la fin de l’acte une fois la sutûre chirurgicale terminée. Encore sous anesthésie, vous n’éprouverez aucune douleur.

L’application du laser UrgoTouch® sur la cicatrice est réalisée en une seule fois, des pansements habituels vont la protéger et la maintenir au sec.

Puis-je bénéficier du traitement laser UrgoTouch® sur ma cicatrice post augmentation mammaire ?

Pour pouvoir bénéficier du traitement certaines précautions sont à prendre avant toute intervention chirurgicale, qui vont être discutées avec le Dr Guzman.

Parmi l’ensemble des éléments à prendre en compte afin de déterminer l’éligibilité du patient au traitement par UrgoTouch®, le Dr Guzman s’intéressera entre autres aux éléments suivants :

  • antécédents d’affections dermatologiques, de troubles inflammatoires cutanés, de troubles de la cicatrisation, de maladies auto-immunes, d’infection à type d’Herpès Simplex Virus.
  • traitements pris par le patient pouvant interférer avec son processus cicatriciel et/ou avec un traitement laser à 1210nm.
  • absence d’implant, prothèse, tatouages pouvant interférer au niveau des tissus échauffés.

Je suis mineure. Puis-je bénéficier du traitement UrgoTouch ?

Urgo Touch à Paris - DR GuzmanIl n’y a pas de contre-indication à bénéficier du traitement UrgoTouch® en étant mineure. Cependant, UrgoTouch ne doit pas être utilisé :

  • Chez la femme enceinte ou allaitante,
  • Chez les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans.

En l’absence de données cliniques, il n’est pas recommandé d’utiliser le système UrgoTouch® chez l’enfant et l’adolescent.

Urgo Touch à Paris - DR Guzman

Y a-t-il un risque ? Des effets secondaires ?

Certains évènements indésirables non spécifiques, peuvent survenir, indépendamment du laser, après toute intervention chirurgicale au cours de laquelle une incision du tégument cutané est réalisée :

tuméfaction, œdème, ecchymose, nécrose, désunion de suture,  infection cutanée superficielle ou profonde, douleur, prurit, saignement, hypo-pigmentation ou hyperpigmentation de la cicatrice, anomalies cicatricielles allant de la cicatrice inesthétique à la chéloïde.

Certains évènements indésirables locaux, spécifiques à l’usage de tout laser non ablatif, peuvent également être observés :

  • œdème, lié à la vasodilatation induite par l’effet thermique du laser. Ce phénomène se résout spontanément en 2-3 jours.
  • érythème, en rapport avec la vasodilatation des vaisseaux induite par l’effet thermique du laser. Il se résout également spontanément en moins de 5 jours.
  • hyperpigmentation post-inflammatoire transitoire souvent due à une exposition solaire après traitement, elle peut être spontanée chez les phototypes foncés.

La résolution survient habituellement en quelques semaines. La protection solaire est incontournable et des crèmes dépigmentantes peuvent être utilisées si nécessaire.

Quelles sont les précautions à prendre après l’intervention chirurgicale concernant la cicatrice ?

Après l’intervention, vous devez suivre les recommandations fournies par le Dr Guzman, surtout l’exposition de la cicatrice à la lumière doit être évitée autant que possible et il est recommandé d’utiliser des protections solaires de facteur élevé ou maximum (>50) jusqu’à maturation du tissu cicatriciel, ainsi que bien hydrater la zone concernée.

Quelles sont les contre-indications ?

Seul votre chirurgien pourra déterminer si la procédure UrgoTouch est adaptée à votre cas.

Quel est le prix du traitement UrgoTouch ?

Le Dr Guzman vous indiquera le coût du traitement UrgoTouch lors de votre consultation.

Votre chirurgien utilise une nouvelle technologie laser, unique, qui s’utilise juste après la suture dans le but d’améliorer le résultat cicatriciel post-chirurgical.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Urgo Touche en vidéo